lesoirimmo

De Bruycker talonne le trio de tête!

Avec 125.500 euros, «
Cheyt-Mez-2
» de Vasarely fait partie du trio de tête de la vente. © D.R.
Avec 125.500 euros, « Cheyt-Mez-2 » de Vasarely fait partie du trio de tête de la vente. © D.R. - DR

Avec 122.000 euros pour son « Carnaval » à l’aquarelle de 1922, Jules De Bruycker se hisse à la hauteur des plus grands – Vasarely, Ensor et Delvaux – tous trois ex æquo au sommet du podium de la vente du 21 octobre dernier avec un montant de 125.500 euros chacun. Soit, respectivement, Cheyt-Mez-2 une acrylique de 1970 de l’artiste d’origine hongroise considéré comme le père de l’art optique ; le Saint Antoine turlupiné (vers 1938-39), un petit panneau de James Ensor resté inconnu jusqu’alors et le dessin à l’encre d’un Nu dans un jardin (1948) de la main de Paul Delvaux. Autant d’œuvres qui portaient des estimations dans ces eaux-là, d’artistes pour qui les enchères s’enflamment volontiers, chez nous mais aussi à l’étranger.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct