Amsterdam bannit le Père Fouettard

Le Zwarte Piet nouvelle version d’Amsterdam n’est plus noir et prend des allures de noble espagnol du XVI
e
 siècle. © EPA
Le Zwarte Piet nouvelle version d’Amsterdam n’est plus noir et prend des allures de noble espagnol du XVI e siècle. © EPA - EPA.

Depuis 2013, aux Pays-Bas, le débat refait surface chaque année à l’approche de la Saint-Nicolas. Quelle place donner au Père Fouettard, appelé là-bas Zwarte Piet ? Depuis la mi-octobre 2013, le brave homme fait l’objet de vives polémiques chez nos voisins. Au point que le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies (UNHRC) a reçu des plaintes sur son site web. Des citoyens néerlandais estimaient que le Père Fouettard perpétue une vision raciste et stéréotypée du peuple africain et des personnes d’origine africaine qui apparaissent comme des citoyens de seconde zone. Une enquête a même été ouverte. La population, dans une grande majorité, se montre quant à elle toujours très attachée à la figure noire de son Zwarte Piet

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct