COP23: le dérapage belge se confirme sur les émissions de gaz

L’année 2016 a été froide, plaide la Belgique pour expliquer le dérapage. © Belga
L’année 2016 a été froide, plaide la Belgique pour expliquer le dérapage. © Belga - Belga.

Ceux qui suivent la politique climatique de la Belgique ne lèveront qu’un sourcil distrait. Cela fait un moment que les modèles avertissent de la mauvaise trajectoire des émissions belges de gaz à effet de serre. Récemment, Le Soir (09/09) avait révélé que nos rejets sont au moins stables, au pire repartis à la hausse en 2015 et 2016. Chaque Belge a émis 10,8 tonnes de CO2 au cours de l’année 2016, contre une moyenne de 8,7 tonnes pour l’Europe des 28. Et encore : cela ne représente que les émissions « domestiques » et pas les émissions rendues nécessaires par la production et l’acheminement des biens et services produits à l’étranger et consommés chez nous. La Belgique est « importatrice nette d’émissions de gaz à effet de serre »,

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct