Le sucre, un aliment qui «nourrit» le cancer

Une fois déclaré, le cancer profite du sucre assimilé par l’organisme.
Une fois déclaré, le cancer profite du sucre assimilé par l’organisme. - thomas keley.

Le sucre à nouveau pointé dans l’aggravation du cancer. Consommer du glucose en étant déjà atteint de la maladie minimiserait les chances de rétablissement selon Johan Thevelein, professeur à la KU Leven et directeur de la dernière étude réalisée sur le sujet. Il précise : « La consommation hyperactive de sucre par les cellules cancéreuses crée un cercle vicieux encourageant le renforcement du cancer et son expansion. »

Avec ses deux autres collègues, Wim Versées (VIB-VUB) et Veerle Janssens (VUB), il chapeautait depuis 2008 une recherche sur le sucre et le cancer. Pendant neuf ans, ils ont étudié comment des cellules réagissaient positivement à l’apport en sucre. Ils se sont penchés sur « l’effet Warburg », cet effet qui provoque une réaction des cellules cancéreuses et qui leur fait convertir rapidement le glucose en acide lactique. Cette conversion leur donne l’énergie de se démultiplier et de proliférer.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct