DJ, beatmaker, ... la culture hip-hop s’impose et s’expose à Namur

De Ice T en passant par Rakim ou encore Public Enemy, les portraits du photographe gantois Stijn Coppens immortalisent avec réalisme les pionniers du rap US. A voir au Théâtre Royal de Namur. © Stijn Coppens
De Ice T en passant par Rakim ou encore Public Enemy, les portraits du photographe gantois Stijn Coppens immortalisent avec réalisme les pionniers du rap US. A voir au Théâtre Royal de Namur. © Stijn Coppens

L’expo bruxelloise de l’été passé, Yo!, a dû susciter des vocations. Et la vague des rappeurs francophones du Plat Pays, irrésistible ces temps-ci, donner des idées dans la capitale wallonne : jusque samedi, les arts du hip hop, quasi tous, s’y exposent entre Théâtre et Centre Culturel. La chose s’intitule From Hip to Hop et dans le genre, c’est une première. Même si cette culture a déjà eu le temps de se manifester entre Meuse et Sambre, la preuve par les inoxydables danseurs de Namur Break Sensation, vingt-cinq ans de dallage et de parquet au compteur. Ou, il y a quelques jours, dans ce même Théâtre plein comme un œuf pour Caballero & JeanJass, programmés là, bonne idée, dans le cadre du festival Beautés Soniques.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct