Yannick Haenel décroche le Prix Médicis pour un roman délirant

Le Médicis, en poursuivant sa tradition de défense d’une littérature audacieuse, convient parfaitement à Yannick Haenel. © Gallimard.
Le Médicis, en poursuivant sa tradition de défense d’une littérature audacieuse, convient parfaitement à Yannick Haenel. © Gallimard. - Gallimard.

Un beau lauréat du Médicis clôt une semaine riche en émotions littéraires. Celles que fournit Tiens ferme ta couronne, de Yannick Haenel, sont parmi les plus bouleversantes, tant le romancier y prend de risques, lâchant tous les calculs en cours de route et assumant crânement la possibilité de l’échec. Mais le livre est réussi, puissant, extrêmement romanesque, bien que bourré de détails très concrets. Il emporte jusqu’au bord d’une folie créatrice inventive comme il y en a peu. Ce livre aurait pu, aurait dû, disent même certains commentateurs, recevoir le Goncourt. Le Médicis, en poursuivant sa tradition de défense d’une littérature audacieuse, lui convient probablement mieux.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct