La première trace de Betway dans le Soir: un pari sur… des évasions

La première trace de Betway dans les archives du Soir remonte à 2006. A l’époque, la société était basée à Gibraltar (l’histoire ne dit pas comment ce Betway s’est transformé en une société maltaise). Mais la marque avait déjà bien compris comment faire parler d’elle. A l’époque, le bookmaker avait lancé un pari intitulé : « Portes ouvertes dans les prisons belges ».

28 détenus venaient de s’évader de la prison de Termonde. Puis deux à Verviers. Betway estimait donc que « le régime pénitentiaire belge permet de temps à autre qu’un détenu s’en aille ». D’où l’idée du pari. Si aucun détenu ne s’échappait entre le 4 septembre et le 31 décembre, Betway offrait neuf fois la mise initiale. La cote passait à 1,7 dans le cas où 1 à 5 détenus prenaient la clé des champs dans le même intervalle. Puis à 2.6 pour six détenus ou plus.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct