L’Europe saisie d’une boulimie libre-échangiste

Le 30 octobre 2016, le Ceta était signé avec le Canada
: avec trois jours de retard sur le calendrier prévu, mais il était signé
! Reste à le ratifier... © Reuters.
Le 30 octobre 2016, le Ceta était signé avec le Canada : avec trois jours de retard sur le calendrier prévu, mais il était signé ! Reste à le ratifier... © Reuters.

Le coup est parti de son propre camp. Dans les rangs français du Parti populaire européen (PPE, centre droit), la formation politique du président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, la critique a fusé. En vrac : la Commission européenne « fonce tête baissée ». « Il y en a marre de ne penser qu’en matière de pourcentage, de chiffres ». « La Commission européenne a perdu tout sens des réalités ».

La raison de ces saillies émises par des eurodéputés de la plus puissante formation politique au Parlement européen ? La Commission, qui négocie les accords commerciaux de l’Union européenne au nom des 28 Etats membres, venait d’approcher les capitales en vue de proposer aux pays sud-américains du Mercosur un accès privilégié à nos marchés pour des dizaines de milliers de tonnes de viande bovine latino – fraîche et congelée.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct