Le spectre de la pénurie de foie gras plane sur les fêtes

Y aura-t-il du foie gras pour tous les amateurs en cette fin d’année
? On le saura bientôt. © AFP.
Y aura-t-il du foie gras pour tous les amateurs en cette fin d’année ? On le saura bientôt. © AFP. - afp.

C’est un incontournable de nombreuses tables de Noël ou de Nouvel An. Et lentement, alors que la fin de l’année approche, la tension monte : y aura-t-il une pénurie de foie gras au pic de la demande (chez nous, 55 % des achats sont concentrés en décembre) ? En cause : les épizooties de grippe aviaire qui ont frappé les élevages d’oies et de canards gras de l’Hexagone, et ce deux années de suite. En 2015-2016, c’était la souche H5N1 ; en 2016-2017, la H5N8. Dans les deux cas, le résultat a été le même : les autorités françaises ont décrété une période de vide sanitaire dans les départements touchés et des millions de palmipèdes ont été abattus. En deux ans, le cheptel français est passé de 37 millions de canards en 2015 à 23 millions cette année (– 38 %), alors même que les élevages ont pu rouvrir leurs portes en mai dernier. Selon le Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras (Cifog), la perte est estimée à plus de 250 millions d’euros pour la seule dernière épidémie.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct