Luxembourg: des nuages bien réels sur la gestion des déchets

L’Aive craint une pression à la hausse sur le prix de traitement des déchets combustibles qu’elle doit acheminer au centre de combustion d’Intradel à Liège.
L’Aive craint une pression à la hausse sur le prix de traitement des déchets combustibles qu’elle doit acheminer au centre de combustion d’Intradel à Liège. - AURELIE DRION.

La gestion des déchets reste une thématique importante en province de Luxembourg. Si l’assemblée générale du secteur valorisation et propreté de l’intercommunale Aive, qui couvre les 44 communes et 11 liégeoises, n’a pas fait de vague, il subsiste toutefois un certain nombre d’interrogations, de revendication et d’inquiétude.

Financièrement, les prévisions ont été tenues et le budget 2018 est à l’équilibre, sans entraîner dès lors de hausse des charges pour les communes, et in fine pour les citoyens. Mais l’Aive devra ponctionner dans ses réserves de 7 millions d’euros, sans doute à hauteur de 2 millions, pour les exercices 2019 et 2020. Une situation qui ne pourra être éternelle…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct