Jonas Kaufmann L’Opéra

<span>Jonas Kaufmann</span> L’Opéra

Voici sans doute l’album le plus fascinant et le plus frustrant de l’année. Pour sûr, Jonas Kaufmann est le ténor de l’heure : netteté du timbre teintée d’une chaude mélancolie, éclat, prodigieux sens de la ligne vocale servi par une diction exemplaire : autant de qualités qui lui permettent de triompher dans le répertoire français. Il est souverain dans « Le Prophète » de Meyerbeer ou dans les héros de Massenet (des Grieux de « Manon » ou « Le Cid »).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct