lesoirimmo

Francken s’offre une polémique sur les émeutes à Bruxelles

© Belga
© Belga

N e dites pas que c’est une « police des étrangers » ; ce n’est pas cela du tout ». La porte-parole de Theo Francken (N-VA) apporte un demi-démenti après la répercussion de la dépêche Belga sur les sites internet francophones. Non, le secrétaire d’Etat n’a pas annoncé la création d’une « police » au sein de l’Office des étrangers. Mais bien d’une « fast team ». Soit une équipe chargée de seconder la police en cas d’incidents et, si les personnes arrêtées sont « en séjour illégal ou légal, de les placer en centre de détention en vue de leur expulsion ». Une définition un peu plus précise que celle rapportée le matin après les échanges en commission, où il était question « d’intervenir rapidement avec la police ».

Un projet qui, sur le fond, a suscité pas mal de réaction.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct