Le paradoxe du tas La vie (ensemble), mode d’emploi

<span>Le paradoxe du tas</span> La vie (ensemble), mode d’emploi

Depuis La vie, mode d’emploi de Georges Perec, on connaissait déjà le concept en littérature. Pour édifier son roman, l’auteur français s’était basé sur un immeuble, en coupe frontale, comme si on l’observait de face et sans façade, pour y organiser son récit et raconter la vie d’une communauté.

Voici qu’aujourd’hui, Le paradoxe du tas décline cette formule au théâtre : même vue plongeante sur l’intérieur d’un ensemble d’appartements, agglomérés au numéro untel d’une rue quelconque, sauf qu’ici, la contrainte littéraire oulipienne a laissé place au comique absurde d’une bande de comédiens survitaminés. Même comédie humaine où les destins se croisent et se répondent mais au fil d’une mise en scène burlesque et sportive qui questionne l’animal social que nous sommes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct