Jean-Luc Crucke veut du climat dans toutes les politiques

Le nouveau ministre wallon de l’Energie et du Climat se dit à la tête de matières «
passionnantes, vraiment passionnantes
». S’il se veut optimiste et volontaire, il mesure aussi l’ampleur du problème climatique et des efforts à réaliser. © Dominique Duchesnes.
Le nouveau ministre wallon de l’Energie et du Climat se dit à la tête de matières « passionnantes, vraiment passionnantes ». S’il se veut optimiste et volontaire, il mesure aussi l’ampleur du problème climatique et des efforts à réaliser. © Dominique Duchesnes. - dominique duchesnes.

On chope Jean-Luc Crucke (MR) à sa descente de bicyclette. Pour sa première participation à un sommet mondial sur le climat – la COP23 à Bonn –, le nouveau ministre wallon de l’Energie et du Climat a intégré les usages des habitués : empreinte carbone minimum, comportements exemplaires. A la tête de matières « passionnantes, vraiment passionnantes », se voulant optimiste et volontaire, il mesure l’ampleur du problème climatique et des efforts à réaliser. Notamment sur le plan wallon. Un mot récurrent : cohérence.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct