L’Atlético a tout chamboulé à Madrid

@DR
@DR

«   Un stade de 50 ans ne peut pas être remplacé du jour au lendemain par un stade de 4 mois.  » Cette phrase, très juste, est prononcée par Alberto Molina, un fervent supporter de l’Atlético qui ne met pas deux secondes pour nous montrer l’insigne du club tatoué sur son bras droit. Déjà nostalgique du Vicente Calderon, que les supporters des Colchoneros promettent de ne pas oublier, ce passionné a pourtant toutes les raisons de vénérer le changement de stade opéré à l’entre-saison. «  Je n’avais jamais tenu de bar de ma vie. En juin, j’ai saisi l’opportunité de voir l’Atlético débarquer pour ouvrir ce lieu qui accueille déjà de nombreux supporters les jours de match et qui ne demande qu’à se remplir bien plus encore. Pour le quartier, c’est exceptionnel.  »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct