Vers un simple réaménagement

Après la reprise en mains du parti, le renouvellement du gouvernement ? Voire. Si un remaniement imminent est bien à l’étude, il devrait être a minima. Edouard Philippe, le juppéiste, est à Matignon pour durer. Nicolas Hulot, malgré ses états d’âme, s’est donné un an pour juger de son utilité à la Transition écologique. Et le décrié ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, surnommé « son altesse sénilissime » par les mauvaises langues, devrait rester. Pour porter la parole du gouvernement, les secrétaires d’Etat Benjamin Griveaux et Julien Denormandie sont parmi les favoris.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct