Extradition de Puigdemont: jugement à la mi-décembre

Les derniers qui pensaient que la procédure de remise de Carles Puigdemont et de quatre ex-ministres catalans à la justice espagnole irait vite, ont vu leurs illusions dissipées vendredi après-midi. Lors d’une audience en chambre du conseil de Bruxelles qui a duré à peine une heure, le procureur de Bruxelles a requis l’exécution du mandat d’arrêt européen délivré par la juge espagnole de l’Audience nationale, tandis que le juge fixait ensuite au 4 décembre une prochaine audience pour les plaidoiries. La décision elle-même du juge tombera, ont communiqué les avocats des prévenus catalans, une dizaine de jours plus tard. Le procureur a toutefois rejeté le chef d’inculpation pour prévarication avancé par la justice espagnole, expliquant que les faits pourraient équivaloir en droit belge à « rébellion et sédition en coalition de fonctionnaires », a expliqué au Soir Me Michelle Hirsch, l’une des avocats des ex-dirigeants indépendantistes catalans.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct