Paradise Papers: les diamants de Tiffany aux îles Vierges

Les magasins européens – comme celui de Bruxelles – sont reliés à une boîte postale au Luxembourg.
Les magasins européens – comme celui de Bruxelles – sont reliés à une boîte postale au Luxembourg. - D.R.

Avec un chiffre d’affaires annuel de quatre milliards de dollars et une longue tradition remontant à 1837, Tiffany & Co peut être nommé à juste titre « le premier bijoutier au monde ». Mais son magasin iconique sur la Cinquième avenue, à New York – décor du film Breakfast at Tiffany’s en 1961 avec Audrey Hepburn – cache un montage complexe de boîtes postales dans les paradis fiscaux. C’est ainsi que Tiffany & Co utilise notamment l’adresse postale aux îles Vierges britanniques du cabinet d’avocats Appleby, à l’origine des fuites qui nourrissent les Paradise Papers. Et les sociétés boîtes aux lettres de Tiffany ne sont rien de plus qu’un écran de fumée : elles sont entièrement gérées depuis New York.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct