Le bilan de la COP23 à Bonn: une lente accélération de l’action climatique mondiale

La présidence fidjienne a notamment permis de mettre en lumière le sort dramatique des petites îles menacées par la hausse du niveau des océans.
La présidence fidjienne a notamment permis de mettre en lumière le sort dramatique des petites îles menacées par la hausse du niveau des océans. - Reuters.

Depuis Bonn

Il y a des traditions qui ne se perdent pas. Comme la plupart des sommets climat antérieurs, la COP23 de Bonn jouait donc les prolongations, vendredi soir. Les ministres de près de 200 pays tentaient toujours de trouver un terrain d’entente sur les derniers points techniques sensibles de la négociation. Un sommet que l’on a dit « de transition », mais qui n’en a pas moins livré des résultats et au moins trois enseignements.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct