Yves Deville, professeur à l’UCL: «Le numérique est au service de la société, comme l’université»

Yves Deville.
Yves Deville. - DR.

C’est une tradition à l’UCL : chaque année académique est colorée d’un thème sur lequel l’université veut mettre l’accent. L’an dernier, c’était l’aventure scientifique, celle avant, les utopies. Cette année, le thème choisi est « Les mondes numériques ». Il s’inscrit dans une stratégie que l’UCL a développée depuis plusieurs années (« L’université numérique ») et qui se base sur les modèles dits « open » (source, access, etc.), avec pour objectif de rendre les résultats de la recherche et de l’enseignement ouverts au monde entier. « On est en plein dans le rôle premier de l’université : former des personnes et faire de la recherche et le faire savoir au monde entier », explique Yves Deville, professeur à l’UCL et conseiller du Recteur pour l’université numérique, qui pilote, avec sa collègue Aurore François, cette « année numérique » de l’UCL.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct