La N-VA à la barre de l’agence des déchets nucléaires

La présidence est attribuée à Francis De Meyere, conseiller énergie au cabinet du vice-Premier Jan Jambon.
La présidence est attribuée à Francis De Meyere, conseiller énergie au cabinet du vice-Premier Jan Jambon. - Pierre-Yves Thienpont/Le Soir.

Vent de fraîcheur à l’Ondraf, l’organe belge en charge de la gestion des déchets radioactifs. Après la polémique autour des rémunérations exorbitantes de certains administrateurs-fantômes, le gouvernement fédéral a décidé de renouveler une grande partie du conseil d’administration (CA). Une décision attendue depuis de (très) longs mois.

Pour rappel, il y a quelques semaines, nos confrères du Morgen et Het Laatste Nieuws révélaient que les administrateurs de l’Ondraf touchaient chaque année une indemnité forfaitaire d’environ 6.000 euros. Qu’ils soient présents aux réunions ou pas. Un petit air de Publifin, en somme. À moindre échelle.

Principale personnalité épinglée dans le dossier : Hugues Latteur. Cet administrateur étiqueté Ecolo n’a participé qu’à une seule réunion entre 2014 et 2017, en empochant tout de même le forfait annuel. Un montant qu’il s’est engagé à rembourser suite à la publication de l’affaire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct