lesoirimmo

Eclectisme de rigueur

Lot 162
: Produites au milieu du XVIII
e
 siècle pour l’exportation, ces figurines chinoises en plâtre ont été adjugées 31.250 livres sterling. © Sotheby’s / Art digital studio.
Lot 162 : Produites au milieu du XVIII e siècle pour l’exportation, ces figurines chinoises en plâtre ont été adjugées 31.250 livres sterling. © Sotheby’s / Art digital studio.

Pour composer son imposante vacation répartie en deux sessions, l’une durant la journée du 31 octobre, l’autre le lendemain, Sotheby’s avait choisi un mot d’ordre des plus simples : il fallait qu’il y en ait pour tout le monde et pour tous les goûts. Parmi les quelque 460 lots devant passer sous son marteau en l’espace de deux jours, avec des fourchettes d’estimations commençant parfois à seulement quelques centaines de livres à 60.000 livres sterling, l’on retrouvait aussi bien du mobilier ancien, des horloges et des peintures, que toute une série d’œuvres plus insolites. À l’instar de cette paire de « poupées chinoises » en plâtre ayant vraisemblablement été manufacturées vers le milieu du XVIIIe siècle dans la région de Canton, et ce afin de satisfaire d’éventuels collectionneurs européens de l’époque pris par la folie des « chinoiseries ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct