Il y a dix ans dans Le Soir : «Quatre à table, pour quoi faire ?»

On dit Didier Reynders (MR) lassé, lui aussi. Sur le mode : à Leterme de prendre maintenant ses responsabilités. © Alain Dewez.
On dit Didier Reynders (MR) lassé, lui aussi. Sur le mode : à Leterme de prendre maintenant ses responsabilités. © Alain Dewez.

(article paru le 23 novembre 2007)

Comment les négociateurs de l’Orange bleue se réveilleront-ils ce vendredi ? Avec un accord permettant au Roi de recevoir Yves Leterme et de lui demander de relancer officiellement les négociations gouvernementales ? Ou sur le constat qu’ils n’ont pu, une nouvelle fois, conclure un compromis communautaire ? Ou sur l’idée d’« acheter du temps », selon l’expression d’un négociateur ?

Jeudi soir tard, l’incertitude demeurait. Un indice : le formateur a réuni, vers 21 h 30, les quatre présidents de parti (pour la première fois depuis le vote flamand sur BHV). Objectif ? « Commencer à négocier ensemble sur la base d’un texte, mais pas au finish », expliquait sans détails son porte-parole. Autrement dit : on pourrait bien laisser encore du temps au temps…

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct