Jouer contre une équipe... et un arbitre, et un public

Jouer contre une équipe... et un arbitre, et un public

Dans les rues, les cafés, chacun y va de son anecdote, triste ou drôle, sur la frontière invisible qui surplombe la Vesdre. Les petites dames qui passent chaque jour à côté du pont mais ne le traverse jamais, « trop dangereux ». Les bonnes « blagues » à ceux qui « descendent » à Hodimont – « Tu as pris ton visa ? » – qui sont plus blessantes qu’elles ne sont drôles.

Pour comprendre, il suffit de faire un tour à l’école.

A l’Institut Saint Michel, dans le centre-ville, tous les quartiers sont représentés : les jeunes « du haut » fréquentent les prestigieuses classes en immersion tandis que les autres se retrouvent majoritairement dans les filières techniques. Et même là, selon qu’on soit « belgo-belge » ou avec des origines étrangères, c’est chacun son groupe.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct