Douglas Kennedy : «Toutes les familles sont des sociétés secrètes»

Douglas Kennedy
: «
Les blessures sont ce qui nous définit.
» © Sébastien Leban/Leextra/Belfond.
Douglas Kennedy : « Les blessures sont ce qui nous définit. » © Sébastien Leban/Leextra/Belfond. - Sébastien Leban/Leextra/Belfond.

Douglas Kennedy est prolifique et efficace. L’écrivain américain produit un livre par an, à peu près. Et chacun de ses bouquins se lit d’une traite, comme un polar, tant on est porté par l’intrigue, l’écriture simple et efficace, le suspense, les révélations successives. Il y a toujours des événements chez lui. Meurtres, chutes soudaines, secrets longtemps gardés tout à coup éventés. On est soulevé par l’intrigue, comme une vague. Mais on n’en reste pas là : derrière les histoires de crimes, d’amour et de trahison, se cache toujours une plongée en apnée dans les profondeurs, de la famille, du couple, de la société, de l’âme humaine.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct