lesoirimmo

Un portrait de Charles Baudelaire vendu 112.500 euros

Lot 114
: 112.500 euros ont été offerts pour ce portrait de Charles Baudelaire par Étienne Carjat, le dernier connu à ce jour. © Sotheby’s / Art digital studio.
Lot 114 : 112.500 euros ont été offerts pour ce portrait de Charles Baudelaire par Étienne Carjat, le dernier connu à ce jour. © Sotheby’s / Art digital studio.

T ous les Belges sans exception ont le crâne vide. » Derrière cette petite phrase assassine, remettant vertement en question l’intelligence des honnêtes citoyens de notre royaume, l’on retrouve le poète Charles Baudelaire. Sept ans après la parution de ses Fleurs du mal (1857) et les diverses polémiques qui s’ensuivirent, ce dernier avait en effet débarqué à Bruxelles en avril 1864, avec le ferme espoir de s’y refaire une santé financière. Mais aussi de trouver quelques nouveaux débouchés pour ses créations littéraires. Ce fut toutefois le contraire qui se passa durant son long séjour à Bruxelles, d’où l’extrême rancœur qu’il put afficher envers ses hôtes dans un manuscrit resté célèbre, Pauvre Belgique .

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct