James Holden The animal spirits

<span>James Holden</span> The animal spirits

En fin de compte, la techno, ses raves des années 90 au milieu des champs ou ses soirées en club main dans la main, paix sur la Terre et Amour entre tous, tout cela n’est rien d’autre qu’un retour des grands-messes païennes, du religieux tendance animiste, de la transe spirituelle. C’est en tout cas ce que James Holden se tue à démontrer.

Arrivé sur la scène électro au début des années 2000, le producteur anglais n’a eu de cesse de s’éloigner des clubs et de rechercher les collaborations musicales. Pourtant, son intérêt n’a pas bougé : la transe.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct