Alain Courtois tire la sonnette d’alarme: «Pour le stade national, la Flandre et le fédéral doivent se déterminer»

Alain Courtois demande à chacun de prendre ses responsabilités dans le dossier du stade national. Y compris Charles Michel.
Alain Courtois demande à chacun de prendre ses responsabilités dans le dossier du stade national. Y compris Charles Michel. - RENÉ BRENY. Le Soir

À un peu plus d’une semaine du jour J, celui où l’Union européenne de football (UEFA) décidera si Bruxelles reste dans la course pour accueillir des matchs de l’Euro 2020, dont celui d’ouverture pour lequel elle a posé sa candidature au même titre qu’Amsterdam, Rome, Glasgow et Saint-Pétersbourg, Alain Courtois (MR) tire une nouvelle (dernière ?) fois la sonnette d’alarme face à la situation inextricable du dossier du stade national.

Alors que le temps presse, l’entrepreneur Ghelamco, responsable de la construction de l’enceinte sur le parking  C du plateau du Heysel, sur le territoire de la commune de Grimbergen qui vient d’émettre un avis négatif, n’a toujours pas reçu le permis de bâtir ni l’autorisation environnementale de la Région flamande.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct