Quatre prétendants au perchoir de l’Eurogroupe

© D.R.
© D.R.

On aurait presque envie de croire que les dés sont jetés, les candidats étant désormais connus pour la présidence de l’Eurogroupe, ce cénacle des ministres des Finances où s’adoptent toutes les décisions et orientations clés de la zone euro. La presse internationale titrait dès jeudi matin sur la position de favori du ministre portugais des Finances, Mario Centeno, à l’issue de l’élection de lundi 4, lors de l’Eurogroupe.

Dans les institutions européennes, personne n’osait plus faire de prédictions, jeudi, depuis que l’Agence européenne du médicament, qu’il fallait relocaliser de Londres post-Brexit, s’est retrouvée attribuée à Amsterdam, il y a quelques jours, alors que la plupart plaçaient leurs pions sur Bratislava.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct