AB Inbev suspecté d’avoir fait payer trop cher la bière en Belgique

La Jupiler et la Leffe sont moins chères en France et aux Pays-Bas parce que la concurrence y est plus rude. AB Inbev a mis en place différents types d’obstacles pour empêcher l’achat de ces bières dans ces pays par des grossistes belges.
La Jupiler et la Leffe sont moins chères en France et aux Pays-Bas parce que la concurrence y est plus rude. AB Inbev a mis en place différents types d’obstacles pour empêcher l’achat de ces bières dans ces pays par des grossistes belges. - ImageGlobe.

L’enquête ouverte par la Commission européenne en juin 2016 autour des pratiques supposées anticoncurrentielles d’AB Inbev sur le marché belge prend une mauvaise tournure pour le leader mondial de la bière. L’exécutif européen lui a communiqué ce jeudi ses griefs, estimant qu’à titre préliminaire AB Inbev a bien abusé de sa position dominante sur le marché belge de la bière.

Que lui reproche-t-il exactement ?

D’avoir créé des entraves au sein du marché unique européen en vue d’empêcher les consommateurs belges d’accéder à ses bières à des prix plus bas. « Ils ont sans doute dû payer plus cher pour acheter leurs bières favorites, estime Margrethe Vestager, la commissaire en charge de la concurrence.

Les obstacles cités par la Commission concernent deux marques phares du groupe : Jupiler et Leffe.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct