lesoirimmo

Le piquant succès des producteurs de sapins ardennais

Le secteur emploie 450 à 500 personnes à temps plein toute l’année. ©PhotoNews
Le secteur emploie 450 à 500 personnes à temps plein toute l’année. ©PhotoNews

Economiquement, c’est un vrai petit miracle au cœur des Ardennes. Composé à 70 % de Nordmann et à 20 % d’épicéa commun, le sapin de Noël produit en Wallonie a connu une telle croissance depuis le début du millénaire, avec un pic remontant à il y a 5 ans, qu’il a tout bonnement écrabouillé la concurrence étrangère sur le marché belge. En s’arrogeant 90 % des ventes, il n’a laissé aux autres, versions artificielles incluses, que des miettes (10 %). Un tiers de la production file dans la grande distribution. Un autre tiers est absorbé par les fleuristes, les jardineries, les écoles, les associations et les villes (dont celle de Bruxelles pour son majestueux spécimen planté au milieu de la Grand-Place). Le dernier tiers, lui, atterrit chez des grossistes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct