Jeux Olympiques d’hiver: et si la Russie en était privée ?

Yevgenia Medvedeva, l’une des stars russes, va plaider sa cause à Lausanne.
Yevgenia Medvedeva, l’une des stars russes, va plaider sa cause à Lausanne. - Photonews

Onze. C’est, sur un total initial de 33, le nombre de médailles remportées aux Jeux d’hiver de Sotchi, en 2014, par ses athlètes qui, jusqu’à présent, ont été retirées à la Russie par le Comité international olympique (CIO) devant les preuves établies de fraude organisée lors des contrôles antidopage réalisés sur la plupart d’entre eux à l’époque. Des médailles décrochées par des fondeurs, des biathlètes, des bobbeurs et des patineurs de vitesse. Mais ce mardi, à Lausanne, c’est une sanction bien plus lourde encore que pourrait actionner le CIO à l’égard du Comité olympique russe. Sa commission exécutive pourrait (devrait ?), en effet, décider, à un peu plus de deux mois de l’échéance des Jeux de Pyeongchang, de le priver d’une participation à ces JO, programmés du 9 au 25 février. Une sanction qui ferait l’effet d’une bombe.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct