Centeno, un anti-Schäuble chéri de Schäuble, pour piloter l’Eurogroupe

Le Portugais Mario Centeno est le nouveau président de l’Eurogroupe. ©Reuters
Le Portugais Mario Centeno est le nouveau président de l’Eurogroupe. ©Reuters

Fumée blanche à l’Eurogroupe, lundi soir, ce cénacle des ministres des Finances de la zone euro, qui se cherchait un nouveau président. Une issue que l’on pouvait finalement voir arriver de très loin, surtout après que le président sortant de cette instance, le Néerlandais Jeroen Dijsselbloem, ne laisse échapper le nom de son successeur, le Portugais Mario Centeno, bien avant que l’élection n’ait lieu. Vrai cafouillage ou simple hasard ? À en croire des sources françaises, l’élection du Portugais à la tête de ce cénacle clé de la zone euro était pliée dès dimanche soir.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct