«Chaque enfant a son importance»

PIERRE-YVES THIENPONT/LE SOIR
PIERRE-YVES THIENPONT/LE SOIR

Et il fait quoi là le monsieur ? Il grimpe dans un arbre !  », Isabelle Elsen est titulaire de la classe maternelle du Tremplin à Grez-Doiceau. «  On est en train de lire une histoire sur les hommes préhistoriques car on va bientôt au musée.  » Face elle, cinq petits garçons s’agitent sur leur chaise. «  Normalement, ils sont huit mais il y a des malades  ».

Les bambins partagent avec les autres enfants de leur âge la caractéristique d’être irrésistiblement mignons. Ils s’en distinguent par des difficultés à s’exprimer. Alors Isabelle fait des grands gestes, répète lentement en articulant très fort ou dessine des toits de maison dans l’air avec ses mains. «  Elle est rangée où la nourriture chez toi ? Dans les arbres aussi comme dans le livre ? Noonnn. Elle est dans le frigo !  ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct