La Russie passera l’hiver sans Jeux

©AFP
©AFP

Trente-trois fois le drapeau russe avait été hissé à l’un des trois mâts lors des cérémonies de remises de médailles, en 2014, aux Jeux d’hiver de Sotchi, dont onze fois – comme cela a été prouvé jusqu’à présent – de manière inique. Dans un peu plus de deux mois, à Pyeongchang, l’oriflamme blanc-bleu-rouge de la Fédération de Russie restera totalement absente du paysage sud-coréen. Dans une décision que l’on peut qualifier d’historique, la commission exécutive du Comité international olympique (CIO) a décidé, ce mardi à Lausanne, d’exclure ce géant du sport mondial de son grand rendez-vous de février devant les preuves irréfutables de manipulation et de tricherie organisée lors des contrôles antidopage à Sotchi et d’un système de dopage systémique. Des preuves établies par les rapports du membre du CIO Denis Oswald et de l’ex-président de la Confédération helvétique Samuel Schmid. « Une attaque sans précédent contre l’intégrité du sport et des Jeux olympiques », a indiqué Thomas Bach, le président du CIO.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct