C’était Johnny. Le mythe peut naître

Johnny Hallyday en 2013
Johnny Hallyday en 2013 - © Reporters

J OHNNY. Un prénom de six lettres. Qui n’est même pas le sien mais qu’il s’est réapproprié, poussé par la mode de l’époque – la fin des années 50 – qui voulait que tout ce qui venait des États-Unis fût cool.

Jean-Philippe Smet

Johnny. Un prénom qui, depuis longtemps, n’a plus besoin du nom. Hallyday, qui n’est pas davantage le sien, lui, Jean-Philippe Smet, né à Paris le 15 juin 1943. Mais bien celui de Lee Halliday (avec i, mais Ketcham de son vrai nom !), un artiste de l’Oklahoma avec lequel vit sa cousine. Cet homme lui servira de père de cœur, comme il le dira lui-même. Alors que son vrai père, Léon (1908-1989), le Belge, l’a abandonné à sa naissance. Au départ, ce lien ténu avec la Belgique s’arrête là. Jusqu’au jour où le public belge lui fera fête et où il pensera, brièvement, s’installer chez nous pour des raisons fiscales.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct