Dans la vieille ville de Jérusalem, l’annonce de Donald Trump résigne et révolte

Dans la vieille ville de Jérusalem, l’annonce de Donald Trump résigne et révolte

Depuis Jérusalem

Au-dessus de la vieille ville de Jérusalem, le ciel est lourd et chargé comme un jour gris de décembre. Ariella traverse la bruine en pressant le pas, sous l’arche en pierre de la Porte de Jaffa, l’une des entrées de l’enceinte fortifiée. Elle a la jupe longue des juives religieuses, qui couvre encore un pantalon. Direction le « Kotel », le mur des lamentations, à quelques minutes d’ici. La jeune femme possède les nationalités israélienne et américaine, et elle est ravie que les deux diplomaties s’alignent. « Enfin la vérité ! s’exclame-t-elle avec un sourire éclatant. Ça n’est même pas une question pour moi : Jérusalem c’est la capitale d’Israël, capitale du peuple juif, c’est simplement un fait ! Je ne comprends pas pourquoi tous ces pays arabes donnent leurs avis là dessus et tentent de nous dicter leurs choix, c’est n’importe quoi. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct