Le stade national disqualifié pour l’Euro: la N-VA n’est pas la seule coupable

© Le Soir/Bruno D’Alimonte
© Le Soir/Bruno D’Alimonte

La Belgique n’accueillera pas de match de l’Euro 2020. Et soudain, toutes ces voix politiques qui s’étaient tues jusqu’ici, forment un brouhaha d’imputation, cherchant le coupable ou le lampiste à désigner à la vindicte. Car que l’on soit ou non favorable à l’idée même de doter le pays d’un stade national, il faut bien faire endosser l’échec à quelqu’un.

Au bas de l’échelle, on trouve évidemment Alain Courtois (MR) et Guy Vanhengel (Open Vld). Soit le premier ambassadeur d’un projet que le second a choisi aventureusement de situer sur le parking C du Heysel. Ils sont rejoints par Rudi Vervoort, lui aussi adepte de cette idée folle de placer un projet bruxellois en territoire flamand.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct