lesoirimmo

Le Brexit, la facture d’une hallucination collective

ZB950_308635_0043

L’accord intermédiaire difficilement conclu entre le Royaume-Uni et l’Union européenne sur les termes de leur divorce démontre déjà deux réalités spectaculaires. Madame May a dû accepter toutes les exigences posées depuis le début par l’UE des 27. Les dirigeants britanniques avaient concentré leur énergie et leurs débats internes sur le sujet qui leur paraissait le plus symbolique (la note du divorce) pour se rendre compte, dans les derniers jours, que c’est la question irlandaise qui est l’enjeu le plus complexe et le plus existentiel de la sortie de l’UE. Enfin, les Britanniques ont compris trop tard que même sans esprit de vengeance, les Européens ne pouvaient leur concéder grand-chose.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct