La colère des Palestiniens

© Reuters.
© Reuters.

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté vendredi dans plusieurs pays arabes et musulmans pour protester contre la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël et exprimer leur solidarité avec les Palestiniens. Aucun incident violent n’a été rapporté lors de ces manifestations qui ont eu lieu après la prière hebdomadaire musulmane, mais la mobilisation semblait moins importante qu’escompté pour une annonce qui a suscité colère et réprobation dans le monde.

Néanmoins, dans les Territoires palestiniens, des violences ont éclaté entre manifestants et soldats israéliens entraînant la mort d’un Palestinien.

Au Caire, « Jérusalem est islamique et arabe », a martelé Abbas Shuman, adjoint du grand imam de la mosquée d’Al-Azhar, lors de son prêche. Même s’il a condamné l’annonce de M. Trump, il a souligné que « le moment n’est pas aux protestations mais aux décisions ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct