Avec Johnny, un million de Français enterrent une part de leur propre vie

© Reuters
© Reuters

Une foule d’un million de personnes. Rassemblée dès avant l’aube et dans un froid glacial pour être sûre d’être aux premières loges. De la place de l’Étoile à l’église de la Madeleine, la France a rendu un dernier hommage ce samedi à Johnny Hallyday. Certains étaient vêtus de cuir, d’autres drapés dans une étole à l’effigie de leur idole. Parfois, ils portaient une pancarte « Merci Johnny ». Souvent ils chantaient. Certains pleuraient. Mais c’est moins le folklore que la simplicité de la foule qui a impressionné y compris ceux qui n’étaient pas fans de l’artiste. Cette foule racontait une nostalgie. Une mélancolie. Soixante ans de parcours de vie. Un morceau de France.

« Les mots qu’on ne sait pas prononcer »

« On est venu un peu par procuration. », expliquent Dominique et Angélique, deux jeunes femmes venues de Seine-et-Marne.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct