Accords d’été: un vaudeville qui interpelle

On pourra toujours dire que les petits jeux politico-politiciens de se renvoyer la balle sur le retard pris dans le processus d’adoption des réformes de l’été ont un côté ridicule mais aujourd’hui, si le risque qu’elles ne passent pas intégralement la rampe du Nouvel an comme le souhaitait le gouvernement est réel, c’est en raison de fautes de la part de la majorité.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct