lesoirimmo

Peut-être le bout du tunnel pour les actionnaires de Fortis

Belga.
Belga.

Une histoire sans fin l’affaire Fortis ? Peut-être pas. Pour les anciens petits actionnaires de l’ex-bancassureur, engagés dans des procédures civiles depuis 2008 et dans la foulée de son démantèlement, le bout du tunnel, pourrait, en effet, être proche.

Près de dix ans après le début des procédures, Ageas, compagnie d’assurances, héritière « de ce qu’il restait » de Fortis, et plusieurs organisations représentant des petits porteurs (Deminor, VEB, la Stichting FortisEffect et SICAV) sont, en effet, parvenus à un accord dans la nuit de lundi à mardi. Qui pèse, tout de même, 1,3 milliard d’euros, un record en la matière, nous dit-on.

Ce qui est reproché à l’ancien management de Fortis et motive la transaction (Ageas avec ce deal ne reconnaît « aucune faute ») : plusieurs communications trompeuses, en 2007 et en 2008, sur les risques liés au rachat de la banque néerlandaise ABN Amro et sur l’exposition du groupe aux subprimes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct