Comment le non-débat sur le pacte énergétique a enflammé la Chambre

©Belga
©Belga

Alors qu’on leur avait laissé entendre que le Premier Ministre était à l’étranger, et qu’il ne reviendrait que « dans la nuit », les députés d’opposition se sont rendu compte vers 20 heures que Charles Michel était bel et bien au pays. Et depuis 17h20, heure à laquelle il donnait une interview à nos confrères de RTL à la gare du Midi. «  Le Premier ministre est au pays et donne des interviews à la télévision, mais refuse de venir à la Chambre pour donner des explications  », déplore sur Twitter la cheffe de file des socialistes flamands Meryame Kitir.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct