Antoine Vayer, ex-entraîneur Festina:«Se donner les moyens de contrôler 500 athlètes»

©Photonews
©Photonews

« Je communique sur lui depuis longtemps, rappelle-t-il. Comme je l’ai fait sur Armstrong depuis 1999. Et je m’en suis pris plein la gueule ! Pourtant, l’histoire me donne raison depuis vingt ans. Avec le salbutamol, Froome s’est fait choper pour une connerie. Ce n’est pourtant que le sommet de l’iceberg.

A la Vuelta de cette année, les efforts de moins de 20 minutes ont été mesurés et il a dépassé tous les records. C’était moins flagrant au Tour de France. En 2013, sa montée du Ventoux a été incroyablement rapide. C’est bon maintenant ! Ses performances sont tout simplement obscènes ! »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct