Mazzù furax: «C’était le meilleur moment pour jouer Bruges»

Mazzù désabusé ©Photonews
Mazzù désabusé ©Photonews - Photo News

Contraint de replier bagage à peine arrivé au stade Jan Breydel, Felice Mazzù était forcément agacé au moment d’apprendre la non tenue du match : «  Je n’ai absolument rien à redire sur la remise du match en tant que telle et à l’impraticabilité du terrain. Quand nous sommes arrivés sur place à 19h05, on a pu en constater l’état. Mais quand on sait qu’il neige depuis quatre ou cinq jours, je trouve vraiment qu’on se paie notre tête en nous annonçant la nouvelle si tard. C’est vraiment un manque de correction de la part des décideurs...  »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct