Ceci n’est pas une armée européenne

Les chefs d’Etat et de gouvernement donneront ce jeudi un coup d’accélérateur à la coopération militaire européenne - ici, un exercice commun sur la base de Florennes, en novembre 2016.
Les chefs d’Etat et de gouvernement donneront ce jeudi un coup d’accélérateur à la coopération militaire européenne - ici, un exercice commun sur la base de Florennes, en novembre 2016. - Reuters.

Un futur « drone » sous-marin ultra-sophistiqué pour protéger, contre le danger des mines, navires, ports et installations pétrolières et gazières en mer : voilà le projet porté par la Belgique, avec la participation de six autres pays, dans le cadre d’un nouveau chantier de la construction européenne. « C’est une version 2.0 des chasseurs de mines », résume un expert.

Au sommet, ce jeudi, les chefs d’Etat et de gouvernement des pays de l’Union européenne vont célébrer, avec tambours et trompettes, ce que le président du Conseil européen Donald Tusk qualifie déjà de « moment historique »  : la création au sein de l’UE d’une « coopération structurée permanente » entre les pays européens en matière de défense. Le Conseil européen de ces jeudi et vendredi doit aussi acter le passage à la phase 2 des négociations du Brexit et promet de chauds débats sur les migrations et l’avenir de l’Union économique et monétaire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct