L’UCM ne veut pas de la réforme de l’impôt des sociétés en l’état

© Belga
© Belga

Il n’y a pas qu’avec le pacte énergétique que le gouvernement ferraille… La loi-programme, et sa loi de relance, dont la réforme de l’impôt des sociétés (Isoc) est la pierre angulaire, est le sujet du moment qui crispe. Il avait déjà crispé au sein de la majorité, qui a mis énormément de temps à accoucher d’un accord définitif – la taxe compte-titres et les 6.000 euros exonérés d’impôt jouant les troublions. Mais il crispe aussi l’opposition… et, de manière plus surprenante, l’Union des classes moyennes (UCM), dont les membres sont surtout des petites entreprises, indépendants. etc. Dans une lettre adressée aux ministres et parlementaires, l’UCM dit applaudir le taux réduit pour les PME mais juge imbuvables un certain nombre de mesures.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct