Pierre Lapointe La science du cœur

<span>Pierre Lapointe</span> La science du cœur

Son précédent album, Paris tristesse, en 2014, avait pour but de mieux le faire connaître en Europe francophone. Le chanteur québécois y reprenait ses titres phares en solo piano sans oublier Ferré (« C’est extra »), Barbara (« Le mal de vivre ») et Aznavour (« Comme ils disent »).

Le revoici avec l’Orchestre symphonique de Montréal pour un disque, comme il l’écrit dans le livret, «  conçu pour être écouté sans interruption. Il est d’une durée de 36 minutes et 23 secondes. Laissez de côté les réseaux sociaux et autres occupations et concentrez-vous sur ces quelques chansons durant les 37 prochaines minutes, vous en sortirez transformés. Je vous le promets  ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct