Jazz: avec Clean Feed, c’est toujours la surprise

Jazz: avec Clean Feed, c’est toujours la surprise

L’histoire du jazz est marquée par les labels. Le jazz ne serait pas tout à fait le même aujourd’hui s’il n’y avait pas eu Victor, Blue Note, Impulse !, Atlantic, Prestige, Capitol, Riverside, Igloo, ECM, Pirouet, ACT, etc. Le label donne une impulsion, une direction, un paysage au jazz.

C’est bien ce que fait Clean Feed, la boîte de Lisbonne, fondée en 2001 par Pedro Costa. «  Je travaillais dans un magasin de disques depuis 1989, explique-t-il. Et j’ai toujours eu l’idée dans ma tête de créer mon label. Je sentais que j’avais quelque chose à ajouter à l’industrie du disque. Je collectionne les disques depuis mes 9 ans, c’était en 1978, et j’ai toujours prêté attention aux labels, aux studios d’enregistrement, aux producteurs, etc.  »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct